RSS

Antonio ou l’art de rendre les femmes les plus belles encore plus sexy

Mon crush du jour se nomme Antonio Berardi.
Créateur mi-brit, mi-italien, ses vêtements mettent l’accent sur la coupe qui sculpte le corps féminin mais aussi ce détail baroque pour ne surtout jamais passer inaperçu.

Ces temps-ci, ses créations sont de tous les red carpets:
Emma Watson à la conférence de presse de “The Bling Ring” début juin allié à de superbes talons aiguilles blancs ou Gwyneth Paltrow à l’avant-première d’ Iron Man 3 le mois dernier.

   AmyGwyneth

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 juin 2013 dans Mode

 

Étiquettes : , , ,

Défilé de mode à Kingston

Et une nouvelle soirée de style mémorable…
Au defilé des dernières années en Mode à Kingston University.

Je ne pourrai pas mieux décrire le show qu’ils ne l’ont fait ici et .
Par contre, je peux vous donner mes favoris:

Qu’en pensez-vous?

Kingston show

 
Poster un commentaire

Publié par le 10 juin 2013 dans Mode

 

Étiquettes :

Interview de Jenny Packham au V&A – 2nde partie

Tout au long de l’année, la créatrice accepte ce qu’elle appelle des “special projects”, des projets top secrets pour des gens très très connus qui, certes lui prennent beaucoup de temps et d’investissement personnel mais que Jenny adore. Elle échange avec chaque cliente seule à seule et distille lors de ces conversation l’essence de son interlocutrice qui sera ensuite réinjectée dans sa création. Les A-Listers ont la plupart du temps une forte perception de leur image et une collaboration avec la créatrice s’instaure rapidement.
Jenny commence par s’intéresser à l’occasion de la cérémonie/de l’événement pour travailler sur ces commissions. Malgre tout ce travail, Jenny et son équipe ne savent jamais jusqu’au dernier moment si la star en question portera leur création puisqu’elles ont toujours plusieurs tenues possibles pour l’occasion.

Les collections Jenny Packham ont été montrées à Londres, Paris et Milan mais c’est désormais à la New York Fashion Week que Jenny souhaite les présenter pour deux raisons stratégiques:
-une audience plus réceptive au type de produit qu’elle propose (Londres plus excentrique dans son style)
D’ailleurs, la créatrice déclare elle-même: « I don’t think there’s an enormous culture of eveningwear in this country”.
-il s’agit de la 1ère Fashion Week de la saison, ce qui laisse plus de temps pour vendre ses collections et profiter de l’enthousiasme du début
Sa clientèle internationale se fiche pas mal de là ou elle présente ses collections puisque Jenny Packham se veut une marque globale.

JP2

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 juin 2013 dans Mode

 

Étiquettes :

Interview de la créatrice Jenny Packham au V&A – 1ère partie

Jenny Packham était reçue vendredi dernier au V&A à l’occasion de ses 25 ans de carrière.
La marque Jenny Packham est glamour, moderne et se porte principalent pour les soirées ou mariages.
Ses tenues sont à l’image d’une femme élégante plutôt que sexy. En résumé, la femme Jenny Packham rentre dans une pièce et les gens la regardent pour les bonnes raisons.

Ses débuts:
Sa mère et sa grand-mère réalisaient des vêtements, la pomme n’est donc pas tombée bien loin de l’arbre, une rivalité avec son frere (« qu’est-ce que je peux faire qu’il ne saura pas faire? ») ont fini par la mener vers la mode.
Après une formation pratique couture et corset à l’Art College de Southampton, elle enchaine sur Central St Martins (moins concret).
C’est là qu’elle rencontre Matthew, étudiant en sculpture, qui deviendra son partenaire à la vie comme à la scène. C’est cette envie de faire quelque chose de créatif ensemble en gardant le contrôle sur la production allié à l’arrogance de la jeunesse qui les aideront à percer.

Progression de la compagnie:
Le duo de choc présente donc ses collections à Olympia, puis à Paris et se fait repéré par des acheteuses, toujours en recherche de nouveaux talents.
La position niche de ses produits semble l’avoir isolée des récessions depuis: quand un pays était touché, la marque s’attaquait à d’autres marchés avec brio.

Il existe une relation privilégiée avec ces robes d’exception: Jenny veut que ses clients tombent amoureuses de ses créations tout comme elle est passionnée pour que chaque modèle soit unique, ait un élément de féerie et rende la femme que les porte sûre d’elle et resplendissante. Que ce soit robes de soirée ou de mariée, les clientes n’achètent pas juste la robe mais l’expérience (venir dans la boutique, les essayages, les retouches, etc..). Cette expérience reste pour beaucoup de femmes unique dans leur vie (avec des robes allant de £900 à plus de £2,000).

La semaine prochaine, je terminerai de vous parler de la créatrice fascinante et humble qu’est Jenny Packham. Nous aborderons ses « special projects » et ses défis au quotidien.

Jenny Packham

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 mai 2013 dans Mode

 

Étiquettes : , ,

La mode à l’italienne

Je suis arrivée en Italie avec des idées préconçues sur  la mode locale: Milan, Fashion Week et évidemment toutes les marques de luxe italiennes si raffinées…
La réalité est toute autre, du moins hors de Rome: oui, les marques de luxe sont là en force mais quel pourcentage de la population (et encore plus italienne où le taux de chômage est très élevé) peut honnêtement se permettre ces tenues?  Les touristes russes en visite dans la boutique que j’explorai complètent l’image de la clientèle. Michele Negri ou Flavio Castellani sont de bons examples de marques bordant vers le luxe.
A l’autre bout de la gamme, énormément de produits pas chers mais qui sentent suffisamment le polyester et aux couleurs trop criardes pour ne pas les confondre avec du designer.

En général, beaucoup plus de couleurs que dans nos pays: pensez clash de couleurs à la Cavalli, ca marche mais pas à tous les coups.
Et j’essayai encore au dernier jour de notre séjour de dénicher mon middle of the range quand enfin, ca y était! Nichée entre deux boutiques de luxe à Capri, je l’ai trouvé mon équivalent Kookai / Reiss! Une marque avec du style, des matières sympas et des prix relativement abordables, Imperial. Et viva Italia 🙂

Imperial mode

 
Poster un commentaire

Publié par le 20 mai 2013 dans Mode

 

Étiquettes : , ,

Fascinant musée Gucci

Après une longue absence pour cause de mariage et lune de miel, me revoici!
Notre voyage nous a conduits à Florence et ma soif de mode toujours aussi inextinguible au musée Gucci, piazza della Signora. Un musée extrêmement bien conçu sur deux étages qui rend hommage au parcours de la maison Gucci depuis 1921.

Tout a commencé quand le jeune Guccio Gucci travaillait comme garçon d’ascenseur au palace londonien, le Savoy. Là, il est impressionné par le raffinement des articles de voyage de ses clients, il décide alors d’ouvrir un atelier de confection d’accessoires et bagages de luxe à son retour à Florence. Il tient de toute évidence à toucher une clientèle internationale en indiquant sur ses articles: « G. Gucci Travelling Goods Florence ».

La suite de mes découvertes italiennes la semaine prochaine…

Gucci_museo

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 mai 2013 dans Mode

 

Étiquettes :

La London Fashion Weekend: oui mais non

Une journée à Somerset House pour la London Fashion Weekend n’a malheureusement fait que renforcer ce que je présageais déjà: le monde de la mode est parfois rempli…. de vide. Je vous passe en revue:

1.    L’attente des copines devant l’entrée – l’occasion de certes, admirer la pléthore des styles présents mais malheureusement aussi beaucoup de wannabes qui rêvaient de se faire prendre en photo pour la postérité

2.   Le défilé – les 4 tendances présentées étaient inspirantes (Hilary Alexander, Fashion Director du Daily Telegraph ne pouvait pas s’y tromper!), aucun doute là-dessus :

  • Doll’s house: “cute” sans être mielleux, avec du 2nd degré. Il y a toujours du rose, mais aussi du métallique, des hologrammes et des bustiers/jupes droites pour une ligne ultra-féminine.
  • Graphic art: l’effet optique mis à l’honneur avec couleurs fortes, coupes au rasoir, damiers et autres associations de couleurs.
  • Eastern promises: des chinoiseries revisitées, une simple pièce orientale fait ressortir un ensemble classique: veste, jupe, etc…
  • Urban lifestyle: une garde-robe qui s’adapte à notre mode de vie: des ensembles qui passent de jour à nuit en un clin d’œil pour une silhouette qui ose.

Malheureusement, quelque peu occulté par des pauses publicitaires entre chaque tendance pour vanter les mérites des sponsors et les blagues pas vraiment hilarantes de la présentatrice. En bref, une expérience mitigée de l’événement…

LFWeekend

 
Poster un commentaire

Publié par le 25 février 2013 dans Mode

 

Étiquettes : ,